ntiba promo genre

Promotion du "Genre"

En plus d’être dotée d’un pouvoir de conviction et de persuasion incontestable sur son entourage en général et sur les sien en particulier, la femme contemporaine est un acteur incontournable dans le processus de reconstruction et de développement. En ce début du troisième millénaire, le dynamisme en faveur d’une culture de la paix fondée sur les idées et l’action des femmes est une réalité indéniable.

Selon le Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH 2008), les femmes ont une importance démographique; soit 51% de la population burundaise. En plus, elles constituent la frange de la population qui a été la plus touchée par le conflit post 1993, et sont les premières victimes des conséquences négatives liés à la mauvaise gouvernance politique et économique de ces dernières années ; les femmes font face à divers problèmes notamment d’accès très limité aux ressources et moyens de production.

Au Burundi, la détermination de la majorité des femmes leaders à tous les niveaux, de la base au sommet en passant par les niveaux intermédiaires n’est plus à démontrer. En plus de cela, socialement parlant, la femme assure les relations de solidarité et de réciprocité avec les voisins et les amis de la famille. Les valeurs de solidarité et de réciprocité sont d’une importance capitale pour la sauvegarde de l’harmonie au foyer en général et dans la société en particulier. L’éducation des enfants, par laquelle s’accomplissent les parents et qui permet l’achèvement de la personnalité de l’enfant, est assurée d’abord par la mère. Ne dit-on pas que l’éducation d’une personne commence dès la conception de sa mère ?

La femme constitue donc notre cible secondaire, à convaincre, à considérer et à associer, de par sa position stratégique dans la société contemporaine, ainsi que son pouvoir de persuasion et de conviction. Car nous estimons qu'il est absurde qu'une catégorie de la population, forte de plus de 50% de représentants au niveau social, continue d'être reléguée au rôle de seconde de zone, avec une parité qui dépasse rarement 30%.

C'est pour cela que dans le cadre de notre programme "Gira Ijambo", nous consacrons une place prépondérante à la femme, ce dans plusieurs de nos actions prioritaires, dont notamment au niveau de la réforme de l'Etat où nous préconisons carrément une parité de 50-50, ainsi qu'un exécutif dont aurait au moins une femme parmi les  deux Vices Président, ainsi que 40% de femmes ministres.

 D'autres actions allant dans ce sens sont aussi prévues dans différents secteurs et actions: santé, société, économie, etc.

Ntiba & les aspirations du peuple burundais

Programme politique

Programme politique

« Je suis profondément convaincu que le Burundi doit être...

Moderniser le secteur agro-pastoral

Moderniser le secteur agro-pastoral

Il faut absolument moderniser l’agriculture et l’élevage, afin de garantir...

Education & jeunesse

Education & jeunesse

*Crédit photo: Association Action for Peace and Development La jeunesse,...

Repenser l'économie burundaise

Repenser l'économie burundaise

IL FAUT FAIRE DU BURUNDI UN PAYS ÉCONOMIQUEMENT PROSPÈRE AVEC...

Faire efficacement face aux défis et aux menaces sécuritaires

Faire efficacement face aux défis et aux menaces sécuritaires

La paix et la sécurité du Burundi et des Barundi,...

Réformer l'Etat du Burundi

Réformer l'Etat du Burundi

La consolidation de la démocratie au Burundi doit également se...

Justice & réconciliation nationale

Justice & réconciliation nationale

Il faut faire du Burundi un pays réconcilié, avec une...

Culture & sports

Culture & sports

Dans notre vision d’édifier un Burundi PROSPÈRE, SOLIDAIRE, FIER DE...

« »