jeunesse module

Investir dans la jeunesse

Nul n'a besoin de rappeler que la jeunesse d'une société, constitue sa force principale et son avenir!

En principe l’’importance numérique et stratégique, la force potentielle de la jeunesse burundaise sont parmi les justifications de l'intérêt particulier et du choix de programmes spécifiques pour les jeunes, afin de leur permettre de participer pleinement à l’œuvre d'édification et de développement du pays.

La jeunesse présente un intérêt spécial, en ceci qu’elle n’a aucune perspective d’avenir dans l’Etat actuel du Burundi. La jeunesse burundaise est confrontée à plusieurs défis qui constituent un obstacle à son épanouissement et à son intégration économique et sociale, stopant net toute ambition de voir le Burundi évoluer et changer. Ces obstacles sont par exemple le chômage, l’absence d’un cadre de gouvernance sectorielle ainsi que des conditions pour sa mise en œuvre, la difficulté pour les institutions gouvernementales de faciliter l’engagement citoyen et la participation des jeunes, la faible reconnaissance et valorisation de l’engagement volontaire des jeunes aux initiatives de développement et de consolidation de la paix, etc.

Or les jeunes ont des qualifications, des connaissances et des compétences, qui pourraient être très utiles et mises à profit pour aider le pays à lutter contre la pauvreté et à consolider la paix.  Léon DENIS, il y a un siècle, développait les nécessités d'aujourd'hui dans son livre : "APRÈS LA MORT", avec son paragraphe sur, l'éducation : "C'est par l'éducation que les générations se transforment et s'améliorent, pour avoir une société nouvelle, il faut faire des hommes nouveaux. Aussi, l'éducation de l'enfance est-elle d'une importance capitale".

 L’autre force de la jeunesse, est celle de rêver et d’espérer. Il est donc primordial d’exploiter ce potentiel, en proposant aux jeunes un programme politique qui lui démontre que le Burundi ne peut construire son développement et consolider la paix et la démocratie qu’en développant une gouvernance participative et partagée, au sein de laquelle les citoyens, à majorité des jeunes, prennent toute leur place et se sentent partie prenante des enjeux de développement de leur pays.

Après des décennies d'immobilisme politico-social, la jeunesse burundaise a besoin d'être inspirée, prise en compte dans la préparation du futur. Comme le soulignait toujours Léon DENIS, construisons la jeunesse, éclairons son intelligence ; mais, avant tout, parlons à son cœur, apprenons-lui à se dépouiller de ses imperfections. 

 boutton cliquer ici pour en savoir plus sur le programme de Sylvestre Ntibantunganya vis-à-vis de la jeunesse

Ntiba & les aspirations du peuple burundais

Programme politique

Programme politique

« Je suis profondément convaincu que le Burundi doit être...

Moderniser le secteur agro-pastoral

Moderniser le secteur agro-pastoral

Il faut absolument moderniser l’agriculture et l’élevage, afin de garantir...

Education & jeunesse

Education & jeunesse

*Crédit photo: Association Action for Peace and Development La jeunesse,...

Repenser l'économie burundaise

Repenser l'économie burundaise

IL FAUT FAIRE DU BURUNDI UN PAYS ÉCONOMIQUEMENT PROSPÈRE AVEC...

Faire efficacement face aux défis et aux menaces sécuritaires

Faire efficacement face aux défis et aux menaces sécuritaires

La paix et la sécurité du Burundi et des Barundi,...

Réformer l'Etat du Burundi

Réformer l'Etat du Burundi

La consolidation de la démocratie au Burundi doit également se...

Justice & réconciliation nationale

Justice & réconciliation nationale

Il faut faire du Burundi un pays réconcilié, avec une...

Culture & sports

Culture & sports

Dans notre vision d’édifier un Burundi PROSPÈRE, SOLIDAIRE, FIER DE...

« »