ntiba paix securite

Faire efficacement face aux défis et aux menaces sécuritaires

La paix et la sécurité du Burundi et des Barundi, conquis grâce à l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi et les différents accords de paix qui en constituent des compléments doivent absolument être sauvegardés et consolidées.

Une campagne d’assimilation et de vie dynamique d’une véritable éthique citoyenne, républicaine et patriotique, mettant en avant la personne humaine et le citoyen en ce qui concerne ses droits, ses devoirs et ses libertés doit aussi être menée à travers les structures de l’administration territoriale en vue de faire prévaloir, dans les esprits et comportements des Barundi, les idéaux d’égalité, de respect mutuel et de convivialité entre les citoyens. Une attention particulière doit surtout être réservée au rôle de l’éthique et de la pratique démocratiques ainsi que de la justice dans la gestion des affaires humaines.

Les forces de défense et de sécurité devront chaque jour consolider leur caractère républicain en étant protégées et en se protégeant le plus possible de/à une quelconque des forces politiques qui se meuvent dans le paysage politique national. Les droits de la personne humaine, les libertés publiques et le droit humanitaire en général constitueront une préoccupation dans la formation de ces corps.

Dans le souci de s’intégrer régionalement, le Burundi sera forcément amené à faire face aux nouvelles menaces sécuritaires mondiales telles que le terrorisme international ou le grand banditisme. Les forces de défense et de sécurité doivent donc se voir garantir des moyens humains, financiers, techniques et matériels nécessaires pour en faire une force suffisamment dissuasive, capable et préparée à faire face à toute forme de menace extérieure et à toute tentative intérieure de remise en cause de l’unité des Barundi ou de l’option démocratique prise par le Peuple burundais à travers la Constitution du 18 mars 2005, et de la sécurité nationale.

Les capacités pour les opérations de maintien de la paix et d’assistance humanitaire connaîtront un perfectionnement permanent de la Force de Défense Nationale et de la Police Nationale du Burundi pour que le Burundi soit chaque fois capable de répondre aux sollicitations dont il peut faire objet de la part de la Région, de l’Afrique ou de la communauté internationale en général.

Des efforts seront aussi particulièrement consentis à la faveur des unités chargées de la lutte contre le terrorisme et de réponse aux catastrophes naturelles ainsi que la protection de l’environnement.

Enfin, il est plus qu’urgent de restructurer Le Service National de Renseignement, afin d’en faire un service professionnel et performant pour la collecte et le traitement des informations relatives à tous les aspects de la vie du pays, dont particulièrement la sécurité intérieure et extérieure du Burundi. Les affectations dans ce Service devront respecter les exigences de compétences professionnelles et le respect des droits de la personne humaine et des libertés publiques.

ntiba securite module